VERNIS Essence - Colour and Go

Nous avons atteint un niveau dramatique. Le pochon magique fut conçu pour dépanner de manière temporaire, pour stocker la demi-douzaine de vernis pas swatchés que je possédais. Puis, comme il est magique, le pochon s'est agrandi, contenant jusqu'à cinquante-cinq vernis en attente, à une funeste période. Et même si ce nombre a légèrement chuté depuis, tombant sous la barre transversale des quarante flacons, j'ai tout de même décidé de monter une opération commando nommée PMU : Pochon Magique Unchained. 

Je veux libérer mon pochon de cette pression qu'il subit à devoir protéger et surveiller constamment mes possessions à paillettes ou laquées. Et je veux qu'il arrête de me regarder avec ses gros yeux lorsque je tente de le soulever et que je peine sous son poids et celui de la surconsommation. J'ai horreur de posséder plus que je ne consomme. Et ce pochon débordant est un rappel quotidien de mon échec cuisant en la matière.
 
Aussi, afin de taper direct dans l'efficacité pour cette opération PMU, j'ai choisi la casaque bleue et noire à trois contre un dans la sixième. Non, rien à voir. Pour cette opération PMU, j'ai décidé de me remonter les manches (sinon, tu les fais tremper dans le vernis, et ça fait crado) et d'entreprendre le billet de blog que je repoussais flemmatoirement parlant depuis des lustres : la revue détaillée de mes Colour & Go Essence.

Colour & Go - L'Essence des vernis

Essence est sensée être une marque difficile à alpaguer pour la bordelaise, qui ne la trouve guère commercialisée dans ses contrées, mais j'ai pourtant fini par en accumuler un petit paquet. Entre un Poudrier swappeur, un Hibou voyageur et une lectrice grand seigneur, voilà : j'en ai neuf. Des cadeaux, des commandes, et un début d'arc-en-doigts du plus bel effet.
 
Certains sont laqués, d'autres contiennent des micro-paillettes et il y a même un top-coat pour se faire des doigts de fée. Et j'adore avoir une petite collection de jolis flacons coordonnés. Chacun contient 8ml  de produit et coûte un peu moins de quatre euros, si ma mémoire est bonne (ps : ma mémoire est une calamité).
 
colour & go, collection

Mes teintes de Colour & Go Essence

  • Walk on the Wild Side
  • Date in the Moonlight
  • Boy Next Door
  • Oh My Glitter
  • Fame Fatal
  • Gorgeous Bling Bling
  • What's my Name ?
  • Off to Miami !
  • Space Queen
Je remercie Essence d'avoir pris le temps de nommer ses vernis, d'ailleurs je suggère à Kiko (car je sais que John Kiko, le fondateur de Kiko, me lit tous les jours) d'en faire autant : c'est quand même plus funky et plus parlant de mémoriser un petit nom, aussi ridicule soit-il, plutôt qu'un matricule.
 
Et voilà : à la fin de ce billet, neuf flacons de moins dans le pochon.
L'opération PMU est en bonne voie.

Essence Colour & Go - Swatchs et reviews 

 
essence, wal on the wild side

1. WALK ON THE WILD SIDE

 
Utilisation
Deux couches
 
Application :
(4/5)
Ce que je vais dire là est une constante chez les Colour & Go : le pinceau étant super large et mon ongle de petit doigt super pas large, je galère toujours pour cet ongle là. Sinon la texture est très agréable, fluide, elle se répartit correctement et offre un bel effet lisse. 
 
Séchage :
(4/5)
Assez rapide
 
Rendu :
(4/5)
La deuxième couche révèle une opacité parfaite, un vert foncé intense duquel surgissent les reflets discrets d'une foule de micropaillettes coordonnées. 
 
Retrait
(4/5)
Les micro-paillettes tirent imperceptiblement au retrait. On met genre deux secondes de plus par doigt qu'avec un vernis trop sympa du retrait...
 
 
Satisfaction : 16/20
 
manucure, walk on the wild side

 
vernis à ongles, date in the moonlight

2. DATE IN THE MOONLIGHT

 
Utilisation : 
Deux couches
 
Application :
(4/5)
Même remarque. 
 
Séchage :
(4/5)
Assez rapide
 
Rendu :
(5/5)
Ce vernis est en quelque sorte l'alter-ego bleu du précédent. Comme je préfère le bleu au vert kaki, j'y mets une meilleure note. Les micro-paillettes sont vraiment subtiles. 
 
Retrait : 
(4/5)
Alter-ego, j'vous ai dit !
 
 
Satisfaction : 17/20
 
manucure, date, moonlight
 
essence, boy next door

3. BOY NEXT DOOR

 
Utilisation : 
Deux couches (et base coat obligatoire sous peine de délavement de la teinte sur la kératine innocente de vos ongles)
 
Application :
(4/5)
Même remarque (super easy mais pinceau trop large). 
 
Séchage :
(4/5)
Assez rapide
 
Rendu :
(5/5)
Si on veut pas se ruiner en bleu Majorelle ou en Butler Please, ce Boy Next Door est un bon compromis... 
 
Retrait : 
(4/5)
Le bleu électrique, c'est toujours coton à retirer sans en ficher partout...
 
 
Satisfaction : 17/20
 
 
polka dots, bleu
 
essence, oh my glitter

4. OH MY GLITTER

 
Utilisation : 
Deux ou trois couches
 
Application :
(3/5)
Toujours aussi agréable à répartir, toujours aussi relou pour les ongles étroits d'esprit, ce vernis souffre en sus d'une timidité certaine quant à l'opacité. Je me suis contentée de deux couches pour les photos, une troisième n'aurait guère été grotesque.
 
Séchage :
(4/5)
Assez rapide
 
Rendu :
(4/5)
Le vernis est parme, incrusté de micro-paillettes rose. Je ne suis fan ni de l'un ni des autres, mais le mélange des deux a le mérite d'être original et plutôt esthétique, tout en étant subtil. 
 
Retrait :
(4/5)
Pas parfait (à cause des micro-paillettes) mais très, très tranquille. Un coton, quelques secondes. 
 
 
Satisfaction : 15/20
 
nail art, oh my glitter

fame fatal, rouge

5. FAME FATAL

 
Utilisation : 
Une ou deux couches
 
Application :
(4/5)
Un régal : si on est pressée et qu'on veut se passer de la deuxième couche, rien de choquant, l'opacité est presque parfaite. Assez pour satisfaire ma psychorigidité, c'est dire.
 
Séchage :
(5/5)
Très rapide
 
Rendu :
(4/5)
C'est le rouge par excellence. La couleur que je croyais être celle de tous les "vrais" vernis quand j'étais gamine. Les pas rouges, c'était des faux. Mais le vrai vernis rouge, je sais jamais comment le décorer. J'ose pas le taguer, je trouve que ça lui enlève son aspect si glamour. Je me suis forcée, je voulais faire quelque chose de printanier. J'ai déjà médité trois plombes pour choisir deux couleurs à lui associer, et après j'ai tout donné dans l'orgie de bubulles.
 
Retrait :
(4/5)
Attention aux traces rougeasses sur la peau du tour des ongles : l'astuce qui consiste à appliquer une crème hydratante en grosse couche juste avant fonctionne toutefois très bien.
 
 
Satisfaction : 17/20
 
vao, fame fatal
 
gorgeous bling bling, essence

6. GORGEOUS BLING BLING

 
Utilisation : 
Deux couches
 
Application :
(4/5)
Comme les autres, aucun souci sinon la largeur exagérée du pinceau. Point agréable de tous les Colour & Go que je n'ai pas encore souligné : la texture garde la même fluidité au fil des mois. Certaines doivent se dire que c'est une évidence : bah non, demandez aux So Laque de Bourjois, comme ils aiment bien faire chier le monde et devenir pâteux...
 
Séchage :
(4/5)
Assez rapide
 
Rendu :
(5/5)
Cette couleur rouille qui n'est pas du tout mon style est associée à des paillettes façon sirène, les mêmes paillettes que dans le Shine of the Times d'Essie, le truc qui été à la mode l'an dernier, et que tu imagines avec du bleu, du vert ou du violet mais pas du tout avec cette couleur indéterminée et cocasse. Je suis ravie qu'Essence ait songé à cette combinaison, parce que j'adore !
 
Retrait :
(4/5)
Un tout petit peu de temps perdu à cause des écailles de sirènes.
 
 
Satisfaction : 17/20
 
nail lacquer, gorgeous bling
 
what's my name, vernis

7. WHAT'S MY NAME ?

(le vernis de Snoop Dog)
 
Utilisation : 
Une ou deux couches
 
Application :
(5/5)
Ce vernis pourrait s'appliquer les yeux fermés tellement il est facile à poser, tellement il glisse bien et tellement il permet une opacité terrible. A bien y réfléchir, je vois pas ce que ça a à voir avec les yeux fermés, mais c'est trop tard : c'est dit. 
 
Séchage :
(4/5)
Assez rapide
 
Rendu :
(4/5)
Un nude basique. Dans l'absolu je suis vraiment pas cliente. Mais c'est une base-à-tout-faire. Tu peux y coller du stamping, du paillettage, du strass, du doré, du noir, du bling bling, du discret, ou toutes les couleurs que tu veux, ça ira forcément bien.
 
Retrait : 
(5/5)
Nickel.
 
 
Satisfaction : 18/20
 
 
nail art, gris, or

off to miami, essence

 

8. OFF TO MIAMI

 
Utilisation : 
Une ou deux couches
 
Application :
(4/5)
C'est parce qu'il est un rien trop épais pour me faire totalement approuver que je ne lui mets pas le score parfait. Mais, comme Fame Fatal, on peut se contenter d'une couche si on est pressée. Et ça, c'est comme jouer du piano debout : ça veut dire beaucoup. 
 
Séchage :
(3/5)
Plus épais, donc moins rapide à sécher que ses potes.
 
Rendu :
(4/5)
Un corail tout ce qu'il y a de plus classique. Un indispensable dans toute bonne vernithèque.    
 
Retrait :
(5/5)
Plus rapide, ça serait indécent.
 
 
Satisfaction : 16/20
 
vernis, corail, nail art

 
essence, space queen

9. SPACE QUEEN

 
Utilisation : 
Une couche en top-coat
 
Application :
(3/5)
La texture est assez épaisse. Du coup, on n'a guère la possibilité de faire de multiples passages si on veut espérer voir un jour son ongle sécher entièrement. Du coup, la disposition des paillettes est basique.
 
Séchage :
(3/5)
Texture plus épaisse, séchage plus lent. J'ai horreur des top-coat qui ne sèchent pas vite.
 
Rendu :
(3/5)
Ok c'est sympa mais c'est pas à se taper le cul par terre non plus... Bien entendu le top-coat est transparent et je vous montre ici l'exemple avec du blanc et avec du noir. Pas grand intérêt sur les couleurs chaudes, il sera aussi assez joli avec des teintes froides (car ses paillettes sont dans les tons de vert, bleu, violet...)
 
Retrait :
(4/5)
Un top-coat pailleté pas du tout embêtant à retirer, c'est par contre très appréciable.
 
 
Satisfaction : 13/20
 
 
vernis, paillettes, noir, blanc

1 commentaire:

  1. Anonyme5/27/2014

    Génial! Moi je suis fan des vernis essence je doit en avoir 15 a peu près :) Moi je les pail 90 centime ou quelque chose par la! sinon tu a de très jolie ongle :)

    RépondreSupprimer

Vous pouvez, en cochant la case "M'informer" recevoir par mail ma réponse à votre commentaire.